Art Gallery


Alberto Magnelli




 

 

 

Le parcours artistique d’Alberto Magnelli (1888 – 1971) est singulier. Autodidacte, il est marqué à la fois par les maîtres de la première Renaissance dont il côtoie les œuvres dans sa ville natale de Florence, et par les grands aventuriers de l’art de sa génération, futuristes italiens ou cubistes parisiens, auxquels il se lie dans les années 10, sans jamais accepter pour autant de prêter allégeance à un groupe ou une idéologie. Magnelli s’invente une voie autonome, en prise avec les enjeux esthétiques de son temps mais latérale et distincte, peignant des compositions figuratives solidement charpentées, aux couleurs éclatantes disposées en aplats à la découpe franche et sensuelle. L’exploitation rigoureuse de cette veine le conduit à expérimenter une première fois l’abstraction en 1915. Les années 20 au contraire, où il côtoie Giorgio de Chirico, le voient revenir à une figuration dépouillée qui rappelle un peu ses chers primitifs florentins. Au début des années 30, la série des Pierres, où se manifeste un intérêt nouveau pour les jeux de matière, le ramène progressivement vers l’abstraction, dont il est bientôt considéré comme l’un des grands maîtres.

 

Magnelli
Eléments, 1964
huile sur toile, 92 × 73 cm